Post Image

Benoît GUEUNING

Publié le 13-05-2022 à 06h00 | L’Avenir de Luxembourg

Depuis février, les élèves de la maternelle et du primaire de l’école libre de Nassogne s’investissent avec une motivation débordante dans une création théâtrale. Celle-ci s’inscrit dans la mise en œuvre au sein de l’établissement du Parcours d’éducation culturelle et artistique, le PECA, greffé au pacte d’excellence de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le fuit de leur travail sera présenté le 25 juin 2022 sur la scène du hall omnisports de Nassogne.

« Le monde de l’enseignement est en pleine réforme , rappelle Thierry Gridlet, référent culturel pour le Secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC). Parmi les nouvelles pistes envisagées, il y a la volonté de donner à chaque élève, dès son entrée en maternelle jusqu’à la fin de sa scolarité, un accès égal à toutes les formes d’apprentissages culturels et artistiques. Ce levier, le PECA, s’articule autour de deux pôles: le monde culturel, avec des consortiums réunissant des opérateurs culturels, dont un couvrant les 44 communes du Luxembourg, qui coordonne la mise en application du PECA, et le monde scolaire, deux pôles amenés à interagir. »

Aussi référente culturelle PECA pour le SeGEC, Élisabeth Alexandre précise: « L’idée est que les élèves touchent à toutes les disciplines artistiques durant leur scolarité, et de la sorte à tous les domaines d’apprentissage. Par exemple, avec les arts plastiques, on touche aux mathématiques, au français ou encore aux sciences. La démarche engage divers intervenants. Les référents scolaires chapeautent les consortiums d’opérateurs culturels. Attachés à des réseaux d’enseignement, le SeGEC ici, les référents culturels essaient, eux, de créer des synergies, entre les référents scolaires et les écoles désireuses de mettre en place des projets et qui ont fait appel à nous pour les aider. »

Pour mener à bien son projet, l’école libre de Nassogne travaille avec l’Alvéole Théâtre, cette compagnie de théâtre action de Bastogne et active aux quatre coins de la province.

Sur les planches le 25 juin

« Dans les écoles, on ne répond favorablement qu’à des projets verticaux, comme on l’a déjà fait par exemple à l’IMP de Marloie, où l’on a travaillé avec 150 enfants , note Yvon François de l’Alvéole Théâtre. En créant un spectacle, on développe l’esprit critique des enfants, et on touche donc à de nombreuses disciplines scolaires. »

Comédienne-animatrice à l’Alvéole Théâtre, Elisa Malavasi encadre les petits comédiens nassognards. « On improvise et on fait émerger la parole des participants, à partir de rien ou d’une thématique, ici le réchauffement climatique. »

Ceux-ci déballeront leur création sur la scène du hall omnisports de Nassogne le 25 juin. Et devraient remettre leur costume d’acteur après la rentrée, pour un deuxième acte, avec une fois de plus à la mise en scène l’Alvéole Théâtre.

Partager
Tags